Les voyages et les collants de contention



Il est recommandé, surtout aux personnes qui ont déjà été victimes de phlébite de porterdes collants de contention lorsqu'elles voyagent en avion. Les mesures à prendre concernent également toutes personnes à risque ou portant les signes d'insuffisance veineuse.



Le phlébite du voyageur



C'est en 1988 que l'on parla "du syndrome de la classe économique" en référence à plusieurs cas de complications voire tragiques de phlébites suite à des voyages en avion. Ce n'est qu'en 2001 que des résultats de recherches ont souligné le rôle significatif de la compression pour prévenir des phlébites durant un vol long-courrier.



Collants contention

En effet, la stagnation du sang dans les membres inférieurs est renforcée durant un vol en avion. En plus de la position assise et confiné, d'autres facteurs comme la déshydratation due à l'air conditionné sec et le faible taux d'oxygène de l'air favorisent cette stagnation. Pour vous soulager et pour prévenir des risques de complication, pensez à enfiler vos collants de contention avant de monter dans l'avion.




Comment détecter un risque de phlébite du voyageur



Plus de la moitié des cas de thromboses enrigistrés en avion ont été asymptomatiques. Les voyageurs n'ont ressenti qu'un soupçon de douleur ou d'une légère raideur des muscles du mollet. En moyen de prévention, si vous détectez certains signes lors d'un voyage en avion ou en voiture, comme des mollets doulouereux à la palpation ou des gonflement au niveau de vos membres inférieurs ou une simple douleur sur un des mollets, prenez rendez-vous avec un médecin.



Par aileurs, en vous munissant de votre ordonnance, vous pouvez bénéficier d'un remboursement de l'achat de votre collant de contention.